Des professeurs du Sénégal et du Burkina Faso partagent leur expertise en vue d’établir un nouveau programme universitaire de maîtrise

En mai 2017, l’équipe de l’ICIRD à Polytechnique Montréal a accueilli quatre professeurs d’université provenant du Burkina Faso et du Sénégal afin qu’ils partagent leurs connaissances et leur expertise en vue d’établir un nouveau programme universitaire de maîtrise en gestion de l’environnement et des résidus miniers. Ce programme de deuxième cycle sera offert aux étudiants dans deux pays de l’Afrique de l’Ouest à l’automne 2017.


Deux professeurs proviennent de l’Université Ouaga I Prof. Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou, au Burkina Faso, et deux proviennent de l’Université de Cheikh Anta Diop de Dakar, au Sénégal. Tous les quatre participeront à un atelier de trois semaines qui leur permettra de partager leurs connaissances. L’atelier comprendra également des visites de trois sites miniers situés dans la région de l’Abitibi, au Québec, qui présentent des pratiques d’extraction modernes, traditionnelles et souterraines.

Le programme de maîtrise constitue l’une des trois principales activités faisant partie du projet Programme de renforcement de la gouvernance du secteur extractif en Afrique de l’Ouest de l’ICIRD. Ce projet a pour but de renforcer les institutions nationales et sous-régionales de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (connue sous l’acronyme UÉMOA).

L’équipe de projet travaille en partenariat avec l’UÉMOA, le gouvernement du Sénégal et les deux universités. Les deux autres activités du projet sont les suivantes :

  1. approuver le document sur la stratégie visant le développement durable d’un secteur minier intégré au sein de l’UÉMOA;
  2. adopter une Lettre de politique de développement sectoriel et son plan de mise en œuvre au niveau national, au Sénégal.

Faisant appel à une approche transparente, intégrée et durable en matière de gouvernance du secteur minier, le projet comprend ce qui suit :

  • des cadres législatif, politique et réglementaire;
  • le renforcement des capacités et des institutions;
  • la gestion environnementale et sociale;
  • le renforcement et la diversification économiques;
  • la responsabilité sociale intégrée et partagée entre tous les acteurs de la société.
Abonnez-vous à notre newsletter
restez connecté
S'abonner
Droits d'auteur © - CIRDI