Série de séminaires de l’ICIRD sur la RSE en Afrique de l’Est : Favoriser un secteur minier artisanal responsable sur le plan environnemental et social

Mars 2019 – Soudan, Rwanda, Kenya, Éthiopie

En mars 2019, le Service des délégués commerciaux du Canada a invité l’Institut canadien international des ressources et du développement (ICIRD) à présenter une série d’ateliers en Afrique de l’Est sur la conduite responsable des entreprises dans le secteur extractif. L’initiative a été élaborée conformément aux pratiques et aux normes exemplaires mondiales et en lien avec l’avancement des objectifs de développement durable et de la Politique d’aide internationale féministe du Canada (PAIF). Dans le cadre de cette mission, l’équipe de l’ICIRD a participé aux programmes qui ont été offerts au Kenya, au Rwanda, au Soudan et en Éthiopie et a réalisé une série de présentations sur des enjeux environnementaux et sociaux particuliers.

Patrick Weiler, responsable de l’Élaboration des programmes de l’ICIRD, présente un atelier sur la responsabilité sociale des entreprises © Chambre des mines du Kenya

Détails relatifs aux ateliers :

  • Au Soudan, sur le thème « Favoriser un secteur minier artisanal responsable sur le plan environnemental et social », l’atelier a souligné les enjeux environnementaux et sociaux complexes du pays dans ce secteur. Les participants se sont concentrés sur l’échange d’informations relatives à l’officialisation inclusive du secteur, à l’amélioration des conditions de travail et à l’introduction de technologies plus propres et de traitement de minerai aurifère sans mercure. Nos collègues de l’ICIRD ont donné une série de présentations sur le respect de la Convention de Minamata sur le mercure et les solutions de traitement sans mercure, les approches participatives visant à éduquer les mineurs du SMA, le rôle des coopératives et les mécanismes de coordination visant à faire progresser le processus d’officialisation. Les présentations ont été suivies d’une séance de questions qui a donné aux participants multipartites de l’atelier la possibilité de partager leurs impressions, leurs suggestions et leurs besoins. L’équipe de l’ICIRD a également accompagné le personnel de l’ambassade du Canada lors d’une série de visites de sites d’extraction et de traitement artisanaux qui ont eu lieu dans les jours précédant l’événement.

Visite d’un site minier au Soudan © Compagnie Soudanaise des Ressources Minérales

  • Au Kenya, l’ICIRD a donné une présentation sur le thème « Secteur minier artisanal et à petite échelle : Impacts et opportunités sexospécifiques ». L’événement a été organisé conjointement par le Haut-commissariat du Canada au Kenya et la Chambre des mines du Kenya. L’auditoire était composé principalement de mineurs artisanaux et à petite échelle du secteur de l’or et des pierres précieuses ainsi que de représentants du gouvernement national, de grandes sociétés minières et d’ONG. Dans le cadre de l’atelier, Francis Kihumba, ministère de l’Environnement et des Forêts, a présenté un exposé sur l’état d’avancement du programme d’adaptation national (PAN) mis en œuvre par le PNUD et des nouvelles réglementations sur la gestion des déchets dans le pays; un membre du ministère des Mines du Kenya a donné un aperçu du cadre réglementaire et des progrès récents; Grace Wasike, responsable de la Jeunesse et de l’Égalité hommes-femmes, a fait une présentation sur la participation des femmes et de la communauté dans la promotion des normes de protection environnementale et de sécurité minière. Fortement engagés, les participants ont soulevé des questions importantes et ont grandement contribué à la discussion portant principalement sur l’officialisation qui était facilitée par la Chambre des mines du Kenya.

Forum de la responsabilité sociale des entreprises sur le secteur minier artisanal au Kenya © Chambre des mines du Kenya

  • Au Rwanda, l’ICIRD a présenté un exposé sur le thème « Prendre en compte l’impact environnemental du secteur minier : Repousser la frontière depuis la RSE jusqu’à la valeur partagée », en soulignant l’importance de maintenir les discussions tripartites (gouvernement, industrie et communautés). Cet aspect a été relevé par de nombreux participants qui ont saisi l’occasion pour exhorter le gouvernement à dialoguer avec les communautés et à investir davantage dans le renforcement des capacités. La présentation a été suivie d’une discussion de groupe axée sur le rôle du gouvernement et des mineurs dans l’atténuation de l’impact environnemental des activités minières et sur la participation des employés et de la communauté dans la promotion de la protection de l’environnement et de la sécurité minière.
  • En Éthiopie, la société civile, le gouvernement et le secteur privé ont participé aux discussions sur le rôle tripartite (gouvernement, communauté et secteur privé) dans la création d’un objectif commun. Jocelyn Fraser (ICIRD et Université de la Colombie-Britannique) a donné de nombreux exemples montrant que le recadrage de la RSE (responsabilité sociale de l’entreprise) en vue de créer une valeur partagée peut mener à de meilleurs résultats socio-économiques pour les communautés locales. Les participants se sont engagés dans un débat animé sur les approches qui pourraient être adoptées en Éthiopie et ont conclu que les approches visant à obtenir l’acceptabilité sociale pourraient s’inscrire dans un continuum allant de la RSE jusqu’à la valeur partagée.

Publié le 24 mai 2019

Abonnez-vous à notre newsletter
restez connecté
S'abonner
Droits d'auteur © - CIRDI