L’éducation comme point de départ dans la transformation positive du secteur minier à petite échelle de l’Équateur

Publié le 8 mai 2019

Le secteur minier aurifère artisanal et à petite échelle (SMA) représente 85 % de la production d’or totale de l’Équateur et est considéré comme l’un des secteurs qui connaissent la croissance la plus rapide dans ce pays. Les installations minières, qui se situent principalement dans les régions méridionales de l’Équateur – El Oro, Azuay, Zamora-Chinchipe – fournissent aux populations des zones rurales et éloignées une source de revenus et assurent des moyens de subsistance durables. Plus de 100 000 travailleurs équatoriens œuvrent dans le SMA, dont au moins 10 000 dans des activités minières de façon illégale. Bien que le SMA en Équateur se soit amélioré ces dernières années, un nombre important de mineurs utilisent encore des méthodes d’extraction et de récupération inefficaces et n’ont pas accès à de meilleures technologies.

Au cours de la dernière décennie, en particulier depuis l’adoption de la Constitution de 2008, le gouvernement équatorien a investi ses efforts en priorité sur les problèmes sociaux et environnementaux liés au SMA, comme les dommages environnementaux – déforestation, contamination de l’eau et du sol, rejets de mercure et de vapeurs de cyanure, violations des droits de la personne, notamment l’exploitation et la discrimination sexuelle. Outre l’introduction d’une série de cadres juridiques, l’éducation est perçue comme jouant un rôle vital dans le processus d’amélioration du SMA de l’Équateur. Afin de réduire l’impact négatif des activités du SMA et de favoriser une transformation positive, le gouvernement équatorien s’emploie activement à fournir aux communautés un accès aux nouvelles connaissances, compétences et technologies de pointe.

L’Institut canadien international des ressources et du développement (ICIRD) travaille en étroite collaboration avec le gouvernement de l’Équateur, par l’intermédiaire du vice-ministère des Mines, en vue d’élaborer un programme d’éducation et de formation à long terme pour les mineurs artisanaux. Le projet TransMAPE de l’ICIRD portait principalement sur les pratiques minières responsables sur le plan social et environnemental et efficaces sur le plan économique. Le projet a adopté le concept de l’apprentissage social pour contribuer à répondre aux réalités du SMA dans le pays. En utilisant ce modèle d’apprentissage, l’équipe de l’ICIRD a souligné l’importance des relations non hiérarchiques, de la collaboration et de la confiance dans le processus d’apprentissage, tout en explorant les enjeux liés au SMA avec diverses parties prenantes et acteurs. De plus, l’équipe du projet a fait la promotion du co-apprentissage social visant à renforcer les capacités des personnes intervenant dans l’évaluation critique des connaissances existantes et des défis environnementaux du SMA, dans la génération et la pénétration des connaissances du SMA et dans l’application des connaissances aux politiques et aux pratiques liées au SMA.

Au cours des trois dernières années, le projet TransMAPE de l’ICIRD a permis d’établir des partenariats avec plusieurs organisations nationales (IIGE, SETEC, Grupo FARO, FUNDER) et internationales (PNUD, ARM) en vue d’organiser un certain nombre d’initiatives éducatives qui combinent l’expertise et l’expérience canadiennes et équatoriennes et rassemblent les mineurs, les autorités gouvernementales et les experts externes afin d’entamer un dialogue ouvert. Le projet TransMAPE a permis d’améliorer l’accès à l’information portant sur les réalités des activités du SMA et ses impacts environnementaux et sociaux pour diverses parties prenantes en produisant et en diffusant plusieurs rapports et outils de connaissances (lesquels se trouvent dans la page Web du projet de l’ICIRD).

Afin d’optimiser les résultats positifs de ce projet, l’ICIRD et le vice-ministère des Mines de l’Équateur ont signé un protocole d’entente de deux ans qui consolide leur collaboration en appui au développement durable et inclusif des ressources minérales en Équateur.

Abonnez-vous à notre newsletter
restez connecté
S'abonner
Droits d'auteur © - CIRDI