Optimiser la narration visuelle en faveur de l’autonomisation des femmes dans les communautés minières artisanales et à petite échelle en Indonésie

Le 29 janvier 2019 – L’organisation Yayasan Tambuhak Sinta (YTS), en collaboration avec Samuel Spiegel de l’Université d’Édimbourg et l’Institut canadien international des ressources et du développement (ICIRD), a récemment tenu un forum provincial sur la narration visuelle et l’autonomisation des femmes dans les communautés minières à petite échelle de Palangkaraya, capitale du Kalimantan central, en Indonésie.

Le forum est l’une des activités de recherche en narration visuelle organisées par YTS dans le cadre de notre projet « Renforcement des capacités en matière de gouvernance multi-niveaux du secteur minier artisanal en Indonésie ». Dans le but d’explorer les histoires à partir de photos prises par la communauté et à l’aide de la méthodologie photos-voix hautement participative, les activités ont permis aux mineurs et aux agriculteurs locaux de raconter des histoires sur le contexte historique, social, économique et environnemental du village de Tewang Pajangan, ainsi que d’autres histoires pertinentes qui ont été jugées importantes par les participants.

Mena, de Jamparan, présente ses photos aux représentants gouvernementaux. © Sam Spiegel

Les organisateurs avaient pour but de permettre aux participants communautaires de Tewang Pajangan (district de Gunung Mas), de Jamparan (district de Katingan) et de Mangkahui (district de Murung Raya) de présenter des photos et les histoires qui s’y rapportent aux représentants de différents ministères provinciaux. L’événement a été facilité par le chef de projet Samuel Spiegel, de l’Université d’Édimbourg, et l’organisation YTS et était fondé sur des activités de projet réalisées antérieurement. Parmi les sujets abordés figuraient les mesures d’autonomisation des femmes, l’officialisation de zones communautaires à titre de hameaux et la planification des mesures prises par les entreprises pour aider les communautés à réduire la pauvreté et à améliorer le bien-être à l’échelle locale. Les autorités gouvernementales provinciales ont également fait des plans visant à effectuer un suivi sur les principaux besoins ciblés.

Plus de 40 représentants provenant d’ONG et du secteur privé ont participé aux discussions et ont défini des stratégies futures dans le but de contribuer à des changements positifs en matière d’accès aux services, d’aide aux moyens d’existence et de soutien.

Discussions du gouvernement provincial au Kalimantan central © Sam Spiegel

Abonnez-vous à notre newsletter
restez connecté
S'abonner
Droits d'auteur © - CIRDI