Programme d’apprentissage et de perfectionnement en matière d’évaluation de l’impact sur la santé, Mongolie

Pays

Mongolie

Domaine d’intervention

Amélioration
des capacités et de la gouvernance du secteur public

État du projet

Achevé

Personne-ressource

Info

objectifs de développement durable

Budget

216 000 $ CA

Bailleurs de fonds

Affaires mondiales Canada

Ceux qui en bénéficieront

Directement :

Gouvernement mongol

Universités

Société civile

Indirectement :

Les Mongols qui vivent dans les régions minières

Autres pays à revenu faible et intermédiaire

Partenaires de réalisation

Université Simon Fraser

Coalition canadienne pour la recherche en santé mondiale (CCGHR)

Organisation mondiale de la santé

Habitat HIA

Ministère de la Santé de la Mongolie

Université mongole nationale des sciences de la santé

L’enjeu

Au cours des vingt dernières années, la Mongolie s’est dirigée vers le statut de démocratie multipartite dynamique possédant une économie croissante. Afin d’assurer une croissance durable et inclusive, la Mongolie doit renforcer ses capacités institutionnelles pour gérer les revenus de l’État, attribuer les ressources de façon efficiente, réduire la pauvreté et offrir l’égalité des chances à tous ses citoyens urbains et ruraux.

Pour les pays à revenu faible et intermédiaire qui ont des projets d’extraction de ressources naturelles à grande échelle, la réglementation portant sur les évaluations sociale, sanitaire et environnementale peut contribuer à optimiser les activités de protection et d’atténuation, en particulier dans les zones vulnérables et tout spécialement dans les communautés qui vivent à proximité des sites miniers. Bien que les enjeux en matière de santé humaine soient généralement inclus dans la réglementation portant sur l’évaluation de l’impact environnemental (ÉIE), en réalité, la couverture de la santé dans une ÉIE est souvent limitée à des aspects environnementaux physiques comme l’air, l’eau, le sol, la pollution et les émissions. Les autres aspects qui influent sur les facteurs déterminants plus larges de la santé sont rarement inclus.

Approche

L’Évaluation de l’impact sur la santé (ÉIS) constitue un élément fondamental pour faire en sorte que la santé et ses divers facteurs déterminants soient pris en considération dans la croissance actuelle et future. Ce programme a été conçu pour renforcer les capacités des fonctionnaires et des citoyens à gérer les aspects de la santé publique et du système de santé liés au secteur extractif afin de contribuer à la croissance sociale et économique et au développement durable. L’objectif ultime du programme consistait à disséminer les capacités à entreprendre les évaluations d’impact sur la santé et à élaborer et mettre en œuvre des plans d’action en santé en Mongolie et dans les autres pays à revenu faible et intermédiaire.

Détails du projet

Le curriculum a été élaboré en combinant l’expertise canadienne en matière d’évaluation de l’impact sur la santé avec une analyse systématique des répercussions sur la santé des activités minières dans les pays à revenu faible et intermédiaire qui ont un secteur extractif. Le programme d’apprentissage et de perfectionnement a été tenu à Dalanzadgad et à Oulan-Bator du 27 avril au 7 mai 2015 et visait ce qui suit :

  • Renforcer les capacités des personnes qui interviennent dans le système d’évaluation environnementale des pays à revenu faible et intermédiaire afin de traiter les enjeux de santé à l’aide des outils et des méthodes d’ÉIS et d’élaborer les plans de mise en œuvre.
  • Favoriser la prise en compte de la nécessité d’avoir des structures institutionnelles formelles afin d’assurer la prestation appropriée d’ÉIS et de plans d’action connexes en santé.
  • Renforcer les capacités institutionnelles visant une formation supplémentaire des praticiens en formant un groupe de nouveaux experts et leaders du changement qui pourront à leur tour s’engager dans les activités de formation et de renforcement des capacités.
  • Créer un plan directeur et un soutien organisationnel visant l’institutionnalisation et le maintien des activités d’ÉIS et de gestion de la santé publique dans le secteur extractif.
  • Offrir un apprentissage avancé afin de soutenir et de renforcer les compétences de catalyseur dans la recherche mondiale sur la santé, y compris l’apprentissage, le mentorat et le leadership; l’application des connaissances; l’établissement de partenariats et de réseaux; la promotion d’une compréhension plus complète des facteurs sociaux déterminants du cadre de la santé.
  • Établir ou renforcer les partenariats de recherche parmi les équipes des pays à revenu faible et intermédiaire et les participants canadiens grâce à l’élaboration de plans d’action axés sur la recherche.

Thèmes transversaux

Rôles homme-femme

Le projet a pris en considération l’équité en santé et les impacts différentiels dans l’ensemble des communautés et des groupes communautaires. Les enjeux en matière d’égalité hommes-femmes en Mongolie et dans d’autres pays en ce qui a trait à l’évaluation de l’impact sur la santé étaient des éléments explicites dans l’atelier et les activités de suivi.

Environnement

La réglementation portant sur les évaluations sociale, sanitaire et environnementale est le point de départ dans l’optimisation des activités de protection et d’atténuation, en particulier dans les zones vulnérables et tout spécialement dans les communautés qui vivent à proximité des sites miniers.

Gouvernance

La gouvernance des ressources naturelles est améliorée grâce au renforcement des capacités institutionnelles à mettre en œuvre et à évaluer les processus d’ÉIS.

Résultats et prochaines étapes

Le projet a permis d’offrir un programme d’apprentissage intensif de dix jours qui portait sur la mise en œuvre d’ÉIS dans le cadre législatif actuel de l’évaluation de l’impact environnemental de la Mongolie. Vingt-huit professionnels provenant de la Mongolie (20), de la Tanzanie (1), du Canada (4), de la Corée (2) et de la Zambie (1) ont participé au programme résidentiel. Les participants provenaient de divers milieux de travail et professions, dont les ministères gouvernementaux, le milieu universitaire et les organismes non gouvernementaux.

Le programme d’apprentissage et de perfectionnement en matière d’évaluation de l’impact sur la santé de la Mongolie faisait partie d’une initiative de recherche plus vaste dirigée par des chercheurs en santé œuvrant dans les universités canadiennes et mongoles et les organismes à but non lucratif. En savoir plus.

Ce projet recoupe également les initiatives de renforcement des capacités en cours dans le cadre du projet IMAGinE Mongolie de l’ICIRD qui appuie la gouvernance des ressources naturelles émergentes en Mongolie et dans d’autres pays à revenu faible et intermédiaire. En savoir plus.

Impact

Le curriculum du programme était applicable dans l’immédiat et à long terme, étant donné qu’il portait sur les concepts, les compétences et les outils fondamentaux visant à établir une base et un langage communs. Le programme a permis aux participants et à l’équipe de projet d’apprendre ensemble, de se soutenir mutuellement, de résoudre les problèmes et, enfin, grâce à des activités d’apprentissage en face à face, d’établir le fondement d’idées novatrices visant à intégrer l’ÉIS de façon à générer des effets positifs sur la santé publique des communautés vivant dans les régions minières. Les participants ont apprécié la valeur importante de l’apprentissage et des activités tout au long du programme et ont souligné qu’ils avaient une meilleure connaissance des méthodes, des processus et des approches en matière d’ÉIS ainsi que de la gestion du changement.

Équipe de projet

Voir tous les projets
Abonnez-vous à notre newsletter
restez connecté
S'abonner
Droits d'auteur © - CIRDI