Priya Bala-Miller

Directrice, Partenariats et Élaboration des programmes

YWMuaWRyaWNAcmVsbGltLWFsYWIuYXlpcnA=

Dans ses fonctions actuelles de directrice des Partenariats et de l’Élaboration des programmes à l’ICIRD, Priya Bala-Miller gère l’élaboration stratégique des nouveaux programmes, les relations avec les donateurs et les partenaires ainsi que la stratégie de l’Institut en matière d’égalité hommes-femmes et le plan de mise en œuvre d’un portefeuille mondial de projets couvrant 20 pays.

Mme Bala-Miller possède plus de seize ans d’expérience professionnelle dans le domaine du développement durable, dont une expertise dans les enjeux en matière d’égalité hommes-femmes, les droits de la personne et la finance durable. Auparavant, elle a travaillé avec des organisations non gouvernementales internationales, des agences de l’ONU et des investisseurs institutionnels, où elle a dirigé des programmes mondiaux de recherche et de renforcement des capacités multipartites sur ces enjeux de développement durable. Dans ces fonctions, elle présentait les préoccupations des parties prenantes lors de forums mondiaux tels que la Commission du développement durable de l’ONU, le Processus de Marrakech pour un cadre décennal de programmes sur la consommation et la production durables de l’ONU, le Groupe de travail du Comité du commerce de l’OCDE, la Commission européenne et les Principes pour un investissement responsable de l’ONU (UN-PRI). Elle a été boursière de recherche de la Fondation Jesse et Besty Fink en 2015 au Sustainability Accounting Standards Board, et est une ancienne étudiante de la OIKOS/UN-PRI Young Scholars Finance Academy.

Les approches du développement durable et de la finance durable fondées sur les droits sont également au cœur des travaux universitaires de Mme Bala-Miller. Elle est titulaire d’une maîtrise en analyse et gestion des conflits de l’Université Royal Roads, où sa thèse portait sur le rôle des entreprises mondiales dans le commerce des minerais de conflit provenant de la République démocratique du Congo. De plus, elle détient une maîtrise en sciences politiques de l’Université de la Colombie-Britannique, où sa thèse portait sur les défis de la mobilisation et de la représentation politiques dans les campagnes de sensibilisation transnationales en ligne sur les droits en matière d’égalité hommes-femmes et les changements climatiques. Plus récemment, elle a obtenu un doctorat en sciences politiques de l’Université de la Colombie-Britannique pour sa thèse portant sur les politiques et les pratiques des grands investisseurs institutionnels en matière de droits de la personne, laquelle comprenait des exemples de cas couvrant des projets miniers en Birmanie, au Soudan, en Papouasie-Nouvelle-Guinée et au Sahara occidental. En plus d’avoir rédigé de nombreux rapports stratégiques sur des sujets liés au développement durable, Mme Bala-Miller a publié des articles évalués par les pairs dans Journal for Sustainable Finance and Investment et Consumer Policy Review.

Abonnez-vous à notre newsletter
restez connecté
S'abonner
Droits d'auteur © - CIRDI